09/06/2004

generation

rien ne va, personne ne va, tout le monde s'en va, rien ne revient comme avant...


la vie dont on rêvait, nous, petits, où est-elle? tout change, c'est vrai. rien ne sera jamais comme on l'a rêvé, car ce temps-là est révolu, le temps où il était facile d'être heureux.


l'amour est partout et nulle part à la fois. le bonheur si facile à cultiver, mais tellement éphémère... vous aimez que vos amis souffrent plus que vous, ça vous rassure de les consoler. là, j'ai peur!


j'ouvre les yeux... j'aimerais ne plus penser... arrêtez la machine, je veux descendre...

11:17 Écrit par m@ry* | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.